Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PaPoCo

Mon métier de consultant - formateur

23 Juillet 2013, 22:05pm

Publié par A propos

Mon métier de consultant - formateur

Si je m'en tenais stricto sensu à la citation de Winston Churchill : « J’adore apprendre et j’ai horreur que l’on m’enseigne », je n'aurais probablement pas fait ce métier là...

Et pourtant, au-delà des mots, c'est un vrai challenge que d'amener de nouvelles pratiques et de nouveaux comportements à des commerciaux qui ont déjà une expérience longue comme le bras et qui me voient arriver avec une arrière pensée du style : "c'est sûr que celui-là, il va encore nous apprendre à vendre des produits qu'il ne connaît pas, et chez des clients dont il ne soupçonnait même pas l'existence il y a quelques minutes..."

Et pourtant on sait bien que la quatrième étape dans le processus d'apprentissage (qui vient naturellement après les 3 premières : je ne sais pas que je ne sais pas, je sais que je ne sais pas, je sais que je sais) est celle de l'automatisme, des réflexes que nous effectuons machinalement par apprentissage et répétition au quotidien.

Par exemple, tous les matins je prends ma voiture sans me poser la question de savoir si la priorité est toujours à droite...Je sais conduire et je n'ai pas envie que l'on me l'apprenne de nouveau. Pourtant, lorsque j'ai utilisé un système start and stop pour la première fois, j'étais vraiment perdu et je croyais le véhicule en panne. C'est vrai que l'on m'avait appris pendant des années à ne pas couper mon moteur pour ne pas consommer plus... Aujourd'hui, c'est l'inverse !

Alors, c'est vrai, mon métier, c'est de remettre en cause un certain nombre d'acquis, d'apporter de la nouveauté dans la posture, l'argumentation, la manière de vendre, à travers des processus d'apprentissage différents et novateurs et qui permettent de transposer ces bonnes pratiques dans le quotidien de mes stagiaires.

Et c'est un vrai challenge, comme je le disais plus haut. Mais tellement enrichissant...

Allez, bonnes formations,

Patrice Poulet.

Commenter cet article